Elciegowww.elciego.es
diminuer la police agrandir la police

PERSONNES ILLUSTRES

Francisco Navarrete Ladrón de Guevara

Il s’agit d’un personnage très connu et apprécié dont le souvenir est toujours présent lorsque l’on visite les bâtiments de la localité. Un beau bâtiment ("la maison des fers"), un fabuleux blason sculpté sur la pierre de l'angle, un formidable balcon en fer forgé et une déformation de la construction de l’ermitage de la Vierge de la Place ("Octogonal") sont des restes évidents de l’influence de cet illustre fils du village.
Il n’a pas été possible de retrouver son acte baptismal et nous connaissons très peu de détails de sa jeunesse.
Jusqu’en 1699, il fut abbé de Santander et cette même année il fut élu pour devenir évêque de Mondoñedo, occupant ce poste en 1703. Deux années plus tard, en 1705, il fut destiné à l'une des diocèses les plus importantes : Burgos. Cette nomination fut fêtée en grande pompe dans tout le village. Il effectua plusieurs réformes dans la Cathédrale de Burgos et travailla sur ses dossiers.
La paroisse d’Elciego conserve également l’héritage de l’illustre Archevêque : un retable qui porte son nom et sa donation écrite datant de 1714, un tableau conservé dans la sacristie, peint par Matías Garrido (1762), ainsi qu’une grande quantité de reliques munies de leurs « certificats » correspondants envoyés à la paroisse de son village natal.
Jamais il n’oublia la ville d’Elciego. Il mourut en 1722, après avoir mené un travail sans relâche à l’Archevêché de Burgos et entrant directement dans l’Histoire sous le numéro 16 des Archevêques de cette localité castillane.
 

Père Andrés Merino (Frère des écoles pies)

Ce religieux, frère des écoles pies, est né à Elciego le 25 décembre 1730, baptisée sous le nom de Manuel Antonio. À 28 ans, il reçoit la soutane des écoles pies à l’école de San Fernando de Madrid. En 1760, récemment ordonné prêtre, il est transféré à l’école madrilène de San Antón. En 1781, il est élu membre du Chapitre Provincial.
Il a travaillé sur différents projets pédagogiques, linguistiques, religieux, etc., mais il s’est spécialement consacré au secteur de la Paléographie et à la lecture des écritures anciennes. Sa connaissance parfaite du latin, du grec et de l’arabe lui permirent de développer des travaux linguistiques importants. Il affichait également une grande qualité artistique dans le dessin et la gravure. Il est décédé à Valence le 17 juillet 1787. Le Roi Carlos III lui concéda une pension de 30000 reales pour l’aider à imprimer ses œuvres, notamment : "La impugnación de palomas", "La mujer feliz dependiente del mundo y la fortuna", "Breve tratado de poesía latina y castellana", "Caligrafía y gramática árabe", etc.

Le fichier ci-joint reprend un travail réalisé par M. Emilio Palacios Fernández. (Professeur à l'Université Complutense de Madrid).
 



Nous utilisons des cookies et des tiers, pour l'analyse de la navigation des utilisateurs. Si vous continuer à naviguer, considérez que vous acceptez l'utilisation. Vous pouvez modifier les paramètres ou obtenir plus d'informations ici.

www.dmacroweb.com – Création de sites web, portails, CMS, B2B, B2C, applications extranet / intranet
Copyright © 2008 Dynamic Macroweb & Design S.L. Tous droits réservés.
Web site développé par DMacroWeb avec l’outil DM Corporative
Part:
Dernières galeries: Galerie de photos
Soyez informé:
Inscription à la newsletter: